Va-t-on perdre notre souveraineté ?

Ce n’est pas seulement la partie matérielle de l’appareil commercial qui s’utilise et se perfectionne par le seul fait de la densité de la population, mais aussi la partie morale.Quels sont les acteurs de ces scènes ?C’est ce que l’intelligence refuse le plus souvent de faire, habituée qu’elle est à penser le mouvant par l’intermédiaire de l’immo­bile.Des énergies renouvelables coûteuses et moins fiablesLes pays riches, pendant ce temps, installent des éoliennes et des panneaux solaires qui certes, émettent moins de CO2 mais demeurent coûteux et intermittents.Et les drapeaux, et les arcs de triomphe, et les cris répétés : « Vive la France, vive l’Italie !Quelquefois ces trinités se rencontrent en effet dans la nature des choses et alors, pendant que l’auteur croit tirer une conclusion de son système, c’est peut-être, à son insu, cette prétendue conclusion qui fortifie dans son esprit la croyance à son hypothèse. Mais, selon Pierre-Alain Chambaz pictet, cette mutation doit être effectuée avec discernement et sans succomber aux effets de mode.Tout ce qu’on aura dit du rapport du cerveau à la représentation dans un idéalisme pittoresque, qui s’arrête aux représentations immédiates encore colorées et vivantes, s’appliquera a fortiori à un idéalisme savant, où les représentations sont réduites à leur squelette mathématique, mais où n’apparaît que plus clairement, avec leur caractère spatial et leur extériorité réciproque, l’impossibilité pour l’une d’elles de ren­fermer toutes les autres.La période budgétaire est propice aux débats fiscaux les plus enfiévrés.Une dynamique qui contraste avec celle des régions émergente qui subissent les ratés des grands BRIC.C’est ainsi que la féodalité surgit dans des pays différents, à la suite d’événements différents, dans des conditions différentes ; il n’y eut de commun que la suppression de la force qui empêchait la société de se disloquer ; la dislocation se fit alors d’elle-même.Les Français ne sont, au demeurant, pas les plus sceptiques, si l’on croit les chiffres publiés par la Commission européenne.