Une longue tradition européenne d’opposition aux innovations

Cette dernière tâche appartient à la philosophie.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Claude Lévi-Strauss, » Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l’homme, le respect des autres êtres avant l’amour-propre ».On pourrait, ce me semble, résumer tout l’essentiel de la concep­tion pragmatiste de la vérité dans une formule telle que celle-ci : tandis que pour les autres doctrines une vérité nouvelle est une découverte, pour le prag­matisme c’est une invention [5].Sans « bras armé » pas de crédibilité internationale et de possibilité d’influence sur le déroulement des grands enjeux de demain.Le jeune homme s’use parfois pour toute sa vie par l’excès prématuré de travail intellectuel.La promotion de telles mesures requiert néanmoins une volonté politique ferme, qui semble faire défaut aux États-Unis.Nous appelons scientifiques et citoyens à défendre avec nous ces idées.Il s’écoule entre la mort de Richelieu et la convocation des Etats généraux 157 longues années.À la réflexion, dans un monde post-crise financière – espérons-le !Prenons l’exemple de l’investissement des entreprises en France.Aucun individu ne possède l’autorité à valider lui-même l’activité à laquelle il se livre : une auto-validation est un oxymore.Ce sont donc des produits réels de la pure sensibilité, et j’ai dû en faire mention ici ; en un mot, ce sont de vraies sensations internes comme les précédentes.Les opérateurs produisent mal et cher avec un foncier souvent éloigné des cœurs d’agglomération.