Un nécessaire compromis avec les créanciers

Nous ne saurions en revivre une parcelle, car il faudrait commencer par effacer le souvenir de tout ce qui a suivi.Une procédure lourde, contestée par les professionnels, qui y voient un moyen facile pour les États de se dessaisir de leurs prérogatives sur des agents privés.Cette insouciance si commune devrait bien nous surprendre, s’il n’était pas vrai qu’il n’y a que les choses rares qui aient le pouvoir de nous étonner.Le peuple qui a connu le spleen est le plus actif des peuples.Le protestantisme, comme esprit, ne mourra pas, si le protestantisme reste fidèle à lui-même et comprend que sa mission consiste en ce seul mot : Protester.Même, si elle s’arrête un instant, notre main impatientée ne peut s’empêcher de se mouvoir comme pour la pousser, comme pour la replacer au sein de ce mouvement dont le rythme est devenu toute notre pensée et toute notre volonté.Qui d’un professeur dont l’enseignement déplairait à son « sponsor » ?Les achats des obligations d’entreprise par la BCE et l’intervention directe dans le développement de ces marchés en Europe ne sont pas sans risque.Elle peut cheminer à l’intérieur d’un cercle aussi large qu’on voudra ; le cercle n’en reste pas moins fermé.Les occasions ne vont pas manquer pour condamner définitivement la stratégie de Stephen Elop.D’autres pays ont déjà emprunté cette voie.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses ».

Publicités