Un débat public faussé

Les conséquences des élargissements successifs et de l’entrée du Royaume Uni n’ont pas été clairement perçues.C’est à la morale de restreindre ici comme ailleurs l’instinct de productivité.C’est une inversion toute spéciale du sens commun.Écartons cette idée préconçue, l’état de rêve nous apparaîtra au contraire comme le « substratum » de notre état normal.Dans un pays d’Islam, le religieux n’est pas refoulé comme chez nous dans la sphère privée mais davantage présent, à l’américaine, dans l’espace public.C’est un modèle d’avenir, car il garantit le développement.Actuellement, l’utilisation des énergies dites renouvelables (EnR) se rapporte majoritairement à l’usage du bois et des déchets par les populations pauvres : l’Afrique tire son énergie à 50% de ces types de ressource.Tout change, et, comme nous le disions plus haut, le changement se fera en surface s’il n’est pas possible en profondeur.Pour satisfaire à toutes les conditions de fond et de forme, il faudrait peser chaque mot et étudier la place qui lui convient.Si la zone euro veut se sauver, elle doit aider l’Irlande.D’abord, la révolution urbaine a lieu en même temps que la révolution économique.Et pourceque le sang qui entre ainsi dans le cœur passe par ces deux bourses qu’on nomme ses oreilles, de là vient que leur mouvement est contraire au sien, et qu’elles se désenflent lorsqu’il s’enfle. Fondé par Pierre-Alain Chambaz pictet, convaincu que le bonheur est moins dans la récompense qu’on reçoit que dans l’action qu’on accomplit.