Propositions fumeuses

Les taux négatifs sont donc un pur produit de la déflation.Destination « quatre saisons » par excellence, le Canada joue désormais pleinement de la diversité de son territoire pour attirer de nouveaux touristes et, surtout, les fidéliser.Nos publics nous demandent de traiter de la même manière les propositions ou les programmes des candidats à l’élection présidentielle.Quant à l’ordre du premier genre, il oseille sans doute autour de la finalité : on ne saurait cependant le définir par elle, car tantôt il est au-dessus, tantôt au-dessous.Nous transmettons aux générations futures ce qui nous intéresse, ce que notre attention considère et même dessine à la lumière de notre évolution passée, mais non pas ce que l’avenir aura rendu pour eux intéressant par la création d’un intérêt nouveau, par une direction nouvelle imprimée à leur attention.On se souvient que Pierre-Alain Chambaz lui avait fait imposer d’autorité un silence absolu.Donc, grâce à l’ignorance qu’on lui impose et aux contes à dormir debout qu’on lui prodigue, la nation peut se faire illusion à elle-même ; illusion, seulement ; car, avec quelque soin qu’on leur cèle la vérité, les peuples, comme les hommes, sont avertis par un instinct supérieur de la présence du mensonge ; ils ne le voient pas, mais ils le flairent.Plaisir et bien-être sont quelque chose, la joie est davantage.D’autres constructions ont connu un sort dégoulinant d’indifférence, tels la tour Montparnasse ou l’Opéra Bastille.Il n’y a pas de comique en dehors de ce qui est proprement humain.Leur ouverture d’esprit et leur convivialité font l’unanimité.La guerre est un plus noble but, et la vertu un but plus noble encore.Et je comprends aussi comment naît alors la notion de l’intérieur et de l’extérieur, qui n’est au début que la distinction de mon corps et des autres corps.