Pourquoi les fonds souverains doivent « verdir »

Une baisse qui fait écho au fort ralentissement de la croissance économique.Pas plus, pas moins.Pour résumer, les Etats-Unis découvrent aujourd’hui les maux propres au Vieux Continent, autrement dit les traditionnels blocages tels que l’absence de mobilité géographique et un chômage structurel important.Un haut déficit en haut de cycle qui ne lui laisse aucune marge de manœuvre pour contrecarrer les récessions ensuite.Il faut lui arracher son masque et la forcer à se mettre franchement en face d’une autre intolérance, l’intolérance de la Liberté.Cet esprit croirait naturellement que la matière existe telle qu’il la perçoit; et puisqu’il la perçoit comme image, il ferait d’elle, en elle-même, une image.Voilà des siècles qu’ils payent, avec leur sueur, avec leur sang, avec leur âme ; depuis que le premier charlatan chrétien a bâti la première église, depuis que le premier monument de domination et d’orgueil a souillé la face de la terre ; depuis que la croix ferma de ses deux bras désespérants l’horizon du genre humain.Elle s’y prendrait précisément de cette manière.Le risque européen se rappelle aux investisseurs, qui avaient mis en sourdine seulement leurs convictions sur le manque de cohérence du plan de sauvetage de l’euro.Surtout si nous voulons que nos institutions académiques aient les moyens des ambitions qui doivent être les leurs.L’idée de Christian Navlet, consiste « à se consacrer aux gens qui cherchent un travail plutôt qu’à les préparer pour les études ».