L’histoire commune de la vieille Europe

Nous venons en effet d’adopter, en juin dernier, la loi autorisant la vente de médicaments en ligne.D’autant que, parallèlement – et c’est le second risque pour la zone – la fin du Quantitative Easing de la Fed entraînera un mouvement d’aversion au risque et un rapatriement des capitaux vers les pays développés.Enfin et surtout, de larges franges de la population demeurent toujours non associés à l’effort du développement et exclus des fruits de ce dernier.Le désaveu européen Car, au-delà du légitime débat d’idées, la BCE est aujourd’hui devenue le théâtre d’une bataille entre nations européennes.Pour les pays émergents, ils ont une monnaie plutôt faible, un salaire minimum faible ou inexistant, ainsi que des prélèvements obligatoire très faibles.S’allier avec un ou plusieurs de ces partis, équivaut donc pour les déshérités à ceci : aider les exploiteurs dans leur œuvre de spoliation.Même situation à l’UMP, où une double compétition s’est ouverte en vue de 2017 : celle pour la présidence du parti, qui se déroule en ce moment, et celle pour la primaire de 2016, sur une plus longue période.Depuis octobre, Jean-Thomas Trojani s’active à ce nouveau concept.J’écris ceci pendant une campagne électorale qui y barbote.Le souvenir de la leçon, en tant qu’apprise par cœur, a tous les caractères d’une habitude.Il n’est pas douteux, en effet, que la force n’ait été à l’origine de la division des anciennes sociétés en classes subordonnées les unes aux autres.Il en est ressorti un intérêt soutenu pour s’associer avec les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée, et notamment le Maghreb, pour mettre en place trois hubs énergétiques (électricité, gaz et énergie renouvelable).Il s’apprête maintenant à lancer son propre cabinet WiseCity.