L’Europe peut-elle vaincre la spéculation ?

La raison pour laquelle les syndicats de travailleurs le combattront bec et ongles, c’est que ce changement les rendra instantanément obsolètes.Elle est le fond de notre être et, nous le sentons bien, la substance même des choses avec lesquelles nous sommes en communication.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Friedrich Nietzsche , »Dans la plupart des amours, il y en a un qui joue et l’autre qui est joué ; Cupidon est avant tout un petit régisseur de théâtre ».Cross canal, web-to-store, store-to-web, web-in-store, clic and collect, clic and reserve… Il est intéressant de noter que ces initiatives ne sont déjà plus revendiquées comme des signes de « modernité » : le digital, au sens large, n’est pas seulement intégré, il est assimilé en tant que moyen mis au service des clients et du personnel.A défaut d’elle, d’autres influences pourraient détourner notre attention des hochets qui nous amusent et des mirages autour desquels nous nous battons.Ces notions apportent un grand trouble dans la balance de la sanction.Les régulateurs quant à eux semblent en retard d’une bataille.Principal créancier, elle veut garder la main sur ses choix d’investissement.En fait, les performances de croissance impressionnantes des économies à succès ont été rendues possibles par le choix des autres pays de ne pas les imiter.On dirait une illumination sans bruit et sans reflet, d’avenues et de carrefours non bâtis, ni peuplés : des lanternes couleur de pourpre pendues au travers de forêts.Mais on est loin d’un vrai « plan de relance.