Les gouvernements impuissants face à la ronde des multinationales

L’Europe doit-elle se limiter aux opérations humanitaires ou civilo-militaires?Alors nous nous représenterions, immobiles, des êtres toujours changeants ; ainsi, sur les cartes de météorologie, on prévoit et on représente par des lignes fixes le tourbillonnement de la tempête qui passe.De cette élévation il ne tire d’ailleurs nul orgueil.Il y a environ un an, l’échéance des prêts intergouvernementaux accordés à la Grèce a été étendue à environ 30 ans en moyenne, selon des taux d’intérêt extrêmement favorables ; les intérêts ont en effet été levés pour une période totale de dix ans.Appesantissons-nous sur ce point.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Ne pas prévoir, c’est déjà gémir ».Concentrez-vous alors sur ce que vous éprouvez, vous sentirez que l’image complète est là, mais fugitive, véritable fantôme qui s’évanouit au moment précis où votre activité motrice voudrait en fixer la silhouette.Ce développement s’accompagne par ailleurs d’avancées sociales majeures : la santé et l’éducation sont gratuites, les transports peu chers et la ville propose des logements sociaux à des prix attractifs.D’où résulte enfin qu’il y a deux espèces de multiplicité : celle des objets matériels, qui forme un nombre immédiatement, et celle des faits de conscience, qui ne saurait prendre l’aspect d’un nombre sans l’intermédiaire de quelque représentation symbolique, où intervient nécessairement l’espace.Beaucoup d’incidents du genre héroï-comique se décomposeraient ainsi.Nous appelons vos lecteurs à faire de même : entrepreneurs, investisseurs, conseillers et tous ceux qui se soucient de renforcer la croissance européenne dans le cadre d’un marché entreprenant du XXIe siècle.