Les banques d’affaires, un « cartel » qui prospère

Ils n’ont pas réussi.Cela poussera les gouvernements successifs à pousser toujours plus loin le programme nucléaire.Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Regarde attentivement car ce que tu vas voir n’est plus ce que tu viens de voir ».Elle tient à l’essen­ce même de la vie.Il est curieux de constater que la tranche d’âge de 0 à 50 ans comporte des segmentations bien étudiées, mais passé la cinquantaine, on ne retrouve que le terme « senior » alors que cette tranche d’âge dépasse même la première en nombre d’années… et en diversité !Pour les plus optimistes qui croient que l’Europe progresse à travers ses crises, le moins que l’on puisse dire, est que le bilan de cette crise paraît bien mince.Ainsi, la priorité doit être donnée au réveil de la vie politique et de la conscience citoyenne.Les piliers 2 et 3 prévoient respectivement la création d’un système européen de garantie des dépôts et un mécanisme commun de résolution des crises bancaires.En expliquant la vie par l’intelligence, elle rétrécit à l’excès la signification de la vie ; l’intelligence, telle du moins que nous la trouvons en nous, a été façonnée par l’évolution au cours du trajet ; elle est découpée dans quelque chose de plus vaste, ou plutôt elle n’est que la projection nécessairement plane d’une réalité qui a relief et profondeur.C’est peut-être l’objectif majeur des programmes d’investissements d’avenir en Ile de France.Mais nous avons pris l’individu à l’état isolé, sans tenir compte de la vie sociale.

Publicités