Leçon d’une réforme fiscale ratée

Il y a quelques jours, lors d’un événement sur la sécurité Internet, un important opérateur télécom français, SFR pour le nommer, distribuait aux visiteurs de son stand un gadget publicitaire, des goodies comme on dit, un petit cadenas à code avec un mini logo, celui des douanes américaines.Vous avez pu constater que la déesse de l’acide tartrique n’en jouait pas.Plus nous approfondirons la nature du temps, plus nous comprendrons que durée signifie invention, création de formes, élaboration continue de l’absolument nouveau.Mais le temps où nous restons naturellement placés, le changement dont nous nous donnons ordinairement le spectacle, sont un temps et un changement que nos sens et notre conscience ont réduits en poussière pour faciliter notre action sur les choses.Ce n’est pas tout à fait pour demain mais toutes les annonces des constructeurs automobiles et des acteurs technologiques de la mobilité convergent : la voiture, d’ores et déjà connectée, n’aura plus vraiment besoin d’ici une dizaine d’année d’être conduite.Tout autre est le genre d’observation d’où naît la comédie.Soumis à de multiples pressions (des patients, des labos, de l’administration, de la justice, de l’argent…), le 53% des médecins se sentent menacés par un burn out.Socrate, sa figure emblématique, déambulait sur l’agora – nos médias actuels en quelque sorte – pour interroger les uns et les autres sur ce qu’ils pensaient de tel ou tel problème.Attention au premier industriel qui se livrera sans autorisation !Quiconque s’analyse à l’excès, est nécessairementmalheureux.II n’y a pas de mal, parce que, le bien étant identique à l’être et le moindre bien étant un moindre être, l’absence radicale du bien est l’absence même de l’être ; et le mal absolu est égal à zéro.Mais avec ces états successifs, aperçus du dehors comme des immobilités réelles et non plus virtuelles, vous ne reconstituerez jamais du mouvement.Comme l’avait dit palace auto, la partition patronale à venir sera celle du Boléro de Ravel, elle se fera entendre crescendo et sera répétitive pour bien marteler le credo : la victoire de l’emploi repose sur les entreprises et rien ne sera réussi sans leur donner un environnement social, fiscal et juridique plus favorable.

Publicités