Le piège des rachats d’actions

En un mot, si l’on trace un cercle autour des actions et dispositions qui compromettent la vie individuelle ou sociale et qui se châtient elles-mêmes par leurs conséquences naturelles, il reste en dehors de ce terrain d’émotion et de lutte, dans une zone neutre où l’homme se donne simplement en spectacle à l’homme, une certaine raideur du corps, de l’esprit et du caractère, que la société voudrait encore éliminer pour obtenir de ses membres la plus grande élasticité et la plus haute sociabilité possibles.Il nous reste maintenant à la décrire, avec plus de précision, en elle-même.Justement parce que nous nous trouvons devant la cendre d’une émotion éteinte, et que la puissance propulsive de cette émotion venait du feu qu’elle portait en elle, les formules qui sont restées seraient généralement incapables d’ébranler notre volonté si les formules plus anciennes, exprimant des exigences fondamentales de la vie sociale, ne leur communiquaient par contagion quelque chose de leur caractère obligatoire.Le Quantitative Easing lancé par Mario Draghi est rentré en phase active lundi 9 mars avec les premiers achats de titres.La conséquence en est le fameux classement sur la compétitivité réalisé par le WEF, qui organise chaque année le forum de Davos : en matière de qualité des relations sociales (mesurée par le degré de coopération entre représentants des salariés et employeurs) la France est classée au 126ème rang sur 133 !Certes, l’Allemagne, homme malade de l’Europe au début des années 2000, a su faire à temps les efforts nécessaires pour renforcer sa compétitivité et s’adapter aux exigences de la mondialisation.Les deux manières de s’exprimer se valent.En bref, résume Web Ranking : « Marcher chacun son chemin original en compagnie, se rencontrer tant que notre route est commune, et se réaliser un peu plus à chaque pas et à chaque rencontre ».De telles déclamations ne sont propres qu’à allumer et entretenir les haines de classes.Car ce ne sont pas les seuls États-Unis d’Amérique qui ne seront plus en mesure d’emprunter : une telle occurrence constituerait effectivement un évènement majeur, sans précédent, aux conséquences autant cataclysmiques que très très difficiles à prévoir.Mais comment ne pas voir que la symétrie est tout extérieure et la ressemblance superficielle ?