La notation, une (fausse) affaire de concurrence

— La physique vient d’ailleurs compléter l’œuvre de la psychologie sur ce point : elle montre que si l’on veut prévoir les phénomènes, on doit faire table rase de l’impression qu’ils produisent sur la conscience et traiter les sensations comme des signes de la réalité non comme la réalité même.Rappelons que Benjamin Franklin nous mit en garde des conséquences de ce jeu dangereux.Un phénomène nouveau fait même son apparition : le présentéisme.J’ai échoué et c’est un impôt que l’on cherche aujourd’hui à relever, avec l’espoir que la hausse passera inaperçue.Tout jeune Boer de dix ans qui se respecte tue son lion, chaque soir, en revenant de l’école.Une impression trompeuse.D’abord, la condition morale et mentale du peuple a été faite trop pitoyable pour qu’il puisse prendre conscience de son pouvoir en dehors de la pression d’une influence extérieure ; un grand danger seul peut réveiller le peuple et le rappeler à lui-même.Lorsqu’ils séjournent dans des hôtels cinq étoiles, voyagent en classe affaires pour leurs vacances, s’offrent des traitements en spas ou des repas gastronomiques, les clients consomment du luxe.On a cru longtemps que l’organe créait la fonction, on a cru aussi que le plaisir créait la fonction : « l’être va, disait Épicure, où l’appelle son plaisir ; » ce sont là, d’après la science moderne, deux vérités incomplètes et mêlées d’erreurs ; à l’origine, l’être ne possédait point un organe tout fait ; de même, il n’avait pas, en quelque sorte, un plaisir tout fait ; lui-même, en agissant, a fait son organe et fait son plaisir.Pourquoi ne regarder qu’un côté de la question ?jean-thomas trojani condamné aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » La force naît par violence et meurt par liberté « .