La loi sur les licenciements boursiers ? Une manne pour les…avocats

Il crée en contrepartie à la fois du chômage et de la précarité.Afin de valoriser son action, des outils de mesure pourront être mis en place pour déterminer si réellement notre droit gagne en qualité.Quant à la volonté même, elle devrait précisément être sacrée pour ceux qui la regardent comme libre, tout au moins comme spontanée : ils ne peuvent sans contradiction et sans injustice essayer de porter la main sur elle.Vu de Bruxelles, où le débat législatif avance tambour battant avec des dizaines d’amendements à la clé, notre envoyé spécial faisait un peu penser à un diplomate de l’époque ottomane parti à cheval des confins de l’empire et qui serait arrivé à Istanbul au moment où la guerre était déjà finie.Elle ne saurait transformer en dispositions naturelles les habitudes contractées de génération en génération.Il faut les poser comme autant d’absolus, dont on ne voit ni l’origine ni la fin.Ou bien, si je me trompe, si les ligueurs du patriotisme croient que la France peut se laver de sa défaite et triompher de son ennemie, ce sont de tristes sires, en vérité, de ne point l’avoir obligée à la lutte per fas et nefas.réputation entreprise aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Passé quarante ans, un homme est responsable de son visage « .Adieu l’image que je m’en étais faite, simple juxtaposition, figu­rable par avance, de choses déjà connues !Bref, comme par toute habitude, nous nous sentons OBLIGÉS.Elle a aussi proposé d’adopter un code de bonne conduite des observateurs fondé sur les normes de l’OSCE (non-appartenance à des partis, impartialité politique…).

Publicités