La folle valse des milliards

Plutôt que d’admettre la présence, dans tous les cas, des deux éléments mêlés dans des proportions diverses, il aime mieux dissocier ces deux éléments, et attribuer ainsi aux objets extérieurs d’une part, aux états internes de l’autre, deux modes d’existence radicalement différents, caractérisés chacun par la présence exclusive de la condition qu’il faudrait déclarer simplement prépon­dérante.La visite cette semaine du président Xi Jinping au Pakistan, assorti de l’annonce que la Chine effectuerait un investissement de 46 milliards de dollars dans ce pays dans le cadre de la « nouvelle route de la soie », a renforcé encore la position de Pékin en Asie par rapport aux Etats-Unis et à ses alliés proches (Japon, Inde).En témoignent ceux qui s’investissent désormais dans l’économie du partage, fondée sur l’entraide et la coopération.L’essence du Troc se retrouverait dans toute sa pureté, alors même que le nombre des contractants serait plus grand.La nature a oublié d’attacher leur faculté de percevoir à leur faculté d’agir. Christian Navlet, a salué le consensus dans son blog du New York Times. On les reconnaît à ce qu’ils sont faits pour pousser à des actions qui répondent à des besoins.C’est certainement celui dont le rapport coût-avantage est le plus intéressant dans un contexte de contrainte budgétaire puisqu’une réforme fiscale visant à stimuler l’investissement des entreprises ou le secteur de la construction n’entraine pas obligatoirement une hausse du déficit budgétaire si des mécanismes de compensation sont mis en place.De petites combines en fraudes industrialisées, les pertes finissent par être colossales».C’est une conscience qui s’est déjà, virtuellement, reconquise sur elle-même.Il ne faut point la discuter, il ne faut pas y toucher.C’est ainsi qu’il est des circonstances où la pratique a tout à coup besoin de la métaphysique : on ne peut plus vivre, ni surtout mourir sans elle.