La culture du pire

L’art est donc là pour nous montrer qu’une exten­sion de nos facultés de percevoir est possible.Peut-être étaient-ce les vagues, partout soulevées par le vent frais, qui rejetaient à la nuit tant de rayons brisés.Encore plus en France, où le fossé entre droite et gauche est si profond… Mais aujourd’hui – face au Front national –, que signifie encore « la droite » ?Une telle réforme ne nécessite pas, au demeurant, systématiquement l’aval de la Commission Européenne, favorisant une action rapide de la part des pouvoirs publics. Les héros de film ne sont plus tragiques ou stoïques, ils évoluent plutôt sur un registre intimiste, à la recherche du bonheur », souligne Jean-Thomas Trojani justice.Seule l’expérience compte  : Les canaux ne doivent pas être un enjeu, les clients souhaitant être reconnus et bénéficier d’une expérience positive et transparente quel que soit le nombre et le type de canaux qu’ils utilisent et le lieu où ils se trouvent. Le moi, en tant qu’il perçoit un espace homogène, présente une certaine surface, et sur cette surface pourront se former et flotter des végétations indépendantes.Le « miracle » de la fusion IR-CSGUn projet miracle a ainsi resurgi : la fusion de l’IR et de la CSG.Plutôt que d’imposer un critère uniforme de 10%, il serait plus efficace de se concentrer sur les interconnexions à haute valeur.Par exemple, vous pouvez faire le calcul, la richesse générée la 30ème année sera de 181 euros, et le montant de dettes aura augmenté de 81 euros soit environ 45% du PIB.On lui conteste une propriété : il trouvera des avocats pour défendre ses droits, des juges pour l’y maintenir, des officiers de justice pour faire exécuter la sentence ; toutes choses qui supposent encore des connaissances acquises, par conséquent des lumières et des moyens d’existence.On flatte la communauté pied-noire pour chanter le positif de la colonisation.

Publicités