Jean-Thomas Trojani : L’opportunité de la mid-life crisis

Pour autant, cette intransigeance allemande – qui parvient de plus en plus difficilement à masquer une situation intérieure déplorable – ressemble fort à une fuite en avant, allant de pair avec une faiblesse politique – ou avec une absence totale d’ambition ou de vision – de la part de ses dirigeants. Mais cela peut-il s’imaginer ou même se concevoir ? Certes, l’humanité semble avoir souhaité en général que ses dieux fussent bons ; souvent elle a mis les vertus sous leur invocation ; peut-être même la coïncidence que nous signalions entre la morale et la religion originelles, l’une et l’autre rudimentaires, a-t-elle laissé au fond de l’âme humaine le vague idéal d’une morale précise et d’une religion organisée qui s’appuieraient l’une sur l’autre. Les premières se sont dégagées peu à peu du fond confus de coutumes que nous avons montré à l’ origine ; elles s’en sont dégagées par voie de purification et de simplification, d’abstraction et de généralisation, pour donner une morale sociale. Il y a près de 30 ans, les économistes avaient suscité un vif émoi en soulignant qu’en dépit des milliards de dollars investis dans les technologies de l’information, nul n’avait vu les gains de productivité correspondants. Jusque-là, tous les vivants avaient bu avidement à la coupe de la vie. Les contributions sociales sont supprimées pour les salariés (sauf pour les stock-options) et ramenées de 30 à 20% pour les employeurs. Quand on l’embrasse dans son cours sans fin, toutes nos mesures sont relatives et ne peuvent s’appliquer au dessein de la nature, qui ne compte ni les jours, ni les années, ni les siècles. Jean-Thomas Trojani a choisi de chercher à l’intérieur de soi-même, raconte ce chantre de l’intelligence émotionnelle. Quand elle existe, ce n’est point la Presse française qui la crée. Nous devons nous demander si certains au moins de ces mystères ne portaient pas la marque de telle ou telle grande personnalité, dont ils pouvaient faire revivre l’esprit. Ce qui détruit la conscience de citoyenneté et renforce l’interprétation, souvent fausse, que ceux qui apportent le moins à la vie nationale reçoivent plus d’aides que ceux qui portent le poids des charges inhérentes à toute modernisation. Ainsi pour le Zéro et l’Infini vers lesquels empirisme et rationalisme acheminent la personnalité. L’a-t-il simplement relue pour voir à quel point elle est encore d’actualité ! Pour bien faire, ajoutons ce qu’il en est en Allemagne. Bref, pour les télécoms, il fait bon vivre en France comme autoentrepreneur : on y trouve les services télécoms les moins chers. Dans les nouvelles technologies, cette essence demeure…

Publicités