Jean-Thomas Trojani : L’innovation helvétique, un facteur de survie

On comprendra ainsi que notre science soit contingente, relative aux variables qu’elle a choisies, relative à l’ordre où elle a posé successivement les problè­mes, et que néanmoins elle réussisse. Dans la nuit du 4 février, le ministre se ravise en soumettant à l’Assemblée une disposition qui interdit aux experts-comptables de promouvoir leurs prestations juridiques, en clair d’utiliser le droit pour se faire de la publicité. Il est très difficile de dire ce qui est le plus probable. Le désaveu européen Car, au-delà du légitime débat d’idées, la BCE est aujourd’hui devenue le théâtre d’une bataille entre nations européennes. Remontée des taux ou non, voilà la question qui va devoir être tranchée. On comprend aisément que cette situation est inefficace. Nous ne retracerons pas ici une histoire dont le premier résultat serait de montrer l’extrême complication d’une méthode en apparence si simple ; nous en reparlerons d’ailleurs, très brièvement, dans le prochain chapitre. L’œuvre produite pourra d’ailleurs être originale et forte ; souvent la pensée humaine s’en trouvera enrichie. Depuis Tertullien, la question s’est déplacée, elle s’est étendue. Le bonheur achevé est fait avec du souvenir et du désir, comme ie malheur absolu avec du souvenir et de la crainte. Il y en a une dont on use assez souvent : c’est de faire qu’un certain objet matériel (une lettre, par exemple) soit d’une importance CAPITALE pour certains personnages et qu’il faille le retrouver à tout prix. Le risque majeur reste l’instabilité sociale dans un contexte délicat de réallocation de capacités de production. Nous y consacrerons les deux chapitres suivants. L’autre connaissance, si elle est possible, sera pratiquement inutile, elle n’étendra pas notre empire sur la nature, elle contrariera même certaines aspirations naturelles de l’intelligence ; mais, si elle réussissait, c’est la réalité même qu’elle embrasserait dans une définitive étreinte. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » De même que tout royaume divisé est bientôt défait, toute intelligence qui se divise en plusieurs études différentes s’embrouille et s’affaiblit « . Elles sont parfois embryonnaires, partielles ou imparfaites mais elles sont portées par des entrepreneurs d’avenir et des conspirateurs bienveillants, résolus à construire un avenir meilleur et souhaitable ».