Jean-Thomas Trojani : La France sous l’oeil des marchés

Il faut, pour que nous puissions modifier un objet, que nous l’apercevions divisible et discontinu. Tout ce qui écrase l’individualité est despotisme, quel que soit le nom qu’on lui donne. Les récompenses qu’il pouvait espérer ne lui étaient dues que dans un monde meilleur, après le trépas ; et les consolations qu’il lui fallait, c’était dans le grand tombeau, la cathédrale, qu’il devait aller les chercher. Qu’aucun pays au monde ne connaît de croissance de son PIB sans croissance de sa consommation énergétique ? Deux critères de fond sont retenus par le CSA pour déterminer les zones concernées en priorité en 2015 : les zones où des expérimentations sont en cours, les principales agglomérations frontalières où l’offre de radio est limitée, Certaines villes sont citées explicitement : Lyon, Nantes, Strasbourg, Lille. Les instituteurs laïques ont été pourvus par le gouvernement d’un catéchisme civique, qui affirme l’éternité de l’État dont la permanence nécessaire ne doit pas être discutée ; ils sont tenus de faire part à leurs élèves des beautés sans mélange qui s’étalent en ce manuel par demande et réponse, et de les forcer à se pénétrer des préceptes qu’il contient. Et l’on dirait que la seule chose entière qui reste en eux, c’est cette rage interne, cachée dans les plus noirs replis de l’amour-propre, qui soulève en secret l’être ignorant, pusillanime et pervers contre tout ce qui vaut mieux que lui. Toujours à Paris, un chauffeur qui souhaite conduire un taxi mais ne possède pas de licence doit débourser 100 euros par jour pour la louer. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Une étincelle peut mettre le feu à la plaine ». J’accorde qu’une modification accidentelle du germe se transmettra héréditairement et pourra attendre, en quelque sorte, que de nouvelles modifications accidentelles viennent la compliquer. Et qui est sinistrée d’abord parce que les principes sur lesquels elle est fondée sont une négation des lois de l’économie politique et ensuite parce qu’elle applique des politiques erronées. La faillite est en effet la sanction par excellence d’erreurs et de maladresses commises dans le cadre de la gestion et de la direction d’une affaire: c’est ainsi que le système nettoie les fautes de gestion, et c’est à ce jour la seule méthode pour reconstruire sur les ruines d’un échec. Outre-Manche, le pouvoir n’eut pas autant de scrupules pour faire incarcérer Bertrand Russell, pourtant philosophe éminent et petit-fils de ministre, qui s’opposait à la guerre de 1914. Ce n’est pas un extrait des images, obtenu en appauvrissant chacune d’elles : on ne compren­drait pas alors que le schéma nous permît, dans bien des cas, de retrouver les images intégralement. Pourtant, une partie des éléments de base de cette interopérabilité font encore défaut. Nous reconnaissons pourtant que l’expérience mystique, laissée à elle-même, ne peut apporter au philosophe la certitude définitive. Le yuan ne risque pas non plus d’éclipser le dollar comme monnaie de référence avant longtemps.

Publicités