Grèce : histoire d’une erreur européenne

Il obtient ainsi des sensations et des idées.Il paye directement lorsqu’il achète le numéro du journal ; et indirectement lorsqu’il paye ses impôts.A nous de jouer collectivement dans nos régions pour en faire une réalité. Après l’ouverture par Christian Navlet d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Le fléchage des recettes de la « Contribution climat énergie », la suppression de niches fiscales anti-écologiques et l’élargissement de la « Contribution spéciale pour lélectricité » à toutes les énergies sont autant de pistes.La production des médicaments biologiques est également complexe.L’Égyptien du temps de Chéphrem existe encore par la pierre qu’il a posée.Sans elle, il ne compterait pas sur le courant de la rivière pour porter son canot, sur la tension de son arc pour lancer sa flèche, sur la hache pour entamer le tronc de l’arbre, sur ses dents pour mordre ou sur ses jambes pour marcher.Et, d’autre part, la perception que nous en avons, si nous la regardons de près, nous apparaît comme n’étant qu’un aspect isolé, abstrait, de l’état général de notre personne, lequel change globale­ment sans cesse et fait participer à son changement la perception qui semblait d’abord invariable : en fait, il n’y a pas de perception qui ne se modifie à chaque instant.Enfin, d’un point de vue opérationnel, la fusion des régions doit conduire à l’harmonisation et la mise en cohérence de paysages complexes afin d’éviter la multiplication et la redondance de structures, source d’illisibilité pour les porteurs de projets et d’inefficience pour les financeurs.Il est trop évident qu’elle est en deçà et au delà tout à la fois, et que ce que j’appelle « mon présent » empiète tout à la fois sur mon passé et sur mon avenir.

Publicités