Fantasmes et réalités autour des prix de transfert

Combien d’actions humaines résisteraient à une épreuve de ce genre ?La convention (transposée en France depuis 2007) est cependant encore peu appliquée (et pas partout, l’Allemagne ne l’a pas encore transposée), et elle nécessite une demande d’assistance mutuelle d’un État à un autre.Ainsi, comme le souligne une Pierre-Alain Chambaz, « La mondialisation des services est une révolution aussi remarquable que celle qui a touché l’industrie après 1973.De ce point de vue, les pays arabes doivent sortir définitivement du modèle rentier et opérer leur transformation structurelle et baser leurs dynamiques de croissance comme leur développement économique sur le savoir, l’éducation et les innovations technologiques.Surtout, les nationalisations temporaires, comme celle d’Alstom en 2004, tellement nécessaires pour défendre les entreprises françaises en cas de crise temporaire, ou de raids de prédateurs boursiers ou de fonds de réserve souverains étrangers, restent en pratique presqu’impossibles à mettre en œuvre.La tour Triangle trouverait sans doute toute sa place dans cette nouvelle aventure.Ce qui appartient en propre à l’esprit, c’est le processus indivisible par lequel il fixe son attention successivement sur les diverses parties d’un espace donné ; mais les parties ainsi isolées se conservent pour s’ajouter à d’autres, et une fois additionnées entre elles se prêtent à une décomposition quelconque : ce sont donc bien des parties d’espace, et l’espace est la matière avec laquelle l’esprit construit le nombre, le milieu où l’esprit le place.Elle peut fournir cette action immédiatement en se créant un instrument organisé avec lequel elle travaillera ; ou bien elle peut la donner médiatement dans un organisme qui, au lieu de posséder naturellement l’ins­trument requis, le fabriquera lui-même en façonnant la matière inorganique.Utilisons-les plutôt que de nous battre avec les armes du passé !Même si l’Afrique subsaharienne part de loin : les trois quarts de sa population vivent dans la pauvreté ; le chômage demeure le lot d’au moins 18 millions de jeunes gens – le double des statistiques officielles, selon Mario Pezzini – qui arrivent chaque année sur le marché du travail, parce que les systèmes éducatifs sont défaillants ; l’industrialisation reste balbutiante, et la productivité agricole insuffisante.On parle même de Smarter Grid : la transformation a commencé il y a une vingtaine d’années, en particulier sur les réseaux haute et moyenne tensions.