Droit à l’erreur

Cluny est proche, ce qui explique la construction dans un lieu isolé, en contre- bas le long d’une petite rivière, la Grosne, sur laquelle les du Blé d’Huxelles avaient installé un péage.Il a plutôt intérêt à l’ignorer.Un bouclier contre la vindicte, l’avis hâtif, l’acharnement à la culpabilisation, parfois.Avec un fossé dont l’ampleur semble refléter les pressions concurrentielles pesant sur les secteurs.Quand nous parlons d’objets matériels, nous faisons allusion à la possibilité de les voir et de les toucher ; nous les localisons dans l’espace.Intervenant à l’occasion d’un colloque organisé à Bercy sur les inégalités, en présence de Thomas Piketty, il s’est évertué à dénoncer leur ampleur, leur montée en puissance, tout en reconnaissant l’échec à cet égard des politiques conduites depuis le début de la crise, voire les dénonçant.Il serait temps de mettre fin à cette mascarade et de reconnaître les dégâts qu’on suscité de telles politiques depuis de nombreuses années, et d’en tirer toutes les leçons.Le problème, c’est que ces contraintes viennent peser sur les montants réellement disponibles pour la santé : d’une certaine façon, trop de politique dans la santé publique nuit à la politique de santé publique !Si cet atavisme est bien présent, il est ici secondaire.Et puisque la possession d’une automobile est aujourd’hui pour tant d’hommes l’ambition suprême, reconnaissons les services incomparables que rend l’automobile, admirons cette merveille de mécanique, souhaitons qu’elle se multiplie et se répande partout où l’on a besoin d’elle, mais disons-nous que, pour le simple agrément ou pour le plaisir de faire du luxe, elle pourrait ne plus être si désirée dans peu de temps d’ici, — sans toutefois être délaissée, nous l’espérons bien, comme le sont aujourd’hui le girofle et la cannelle.Mais alors à quoi bon nos écoles, nos études, nos recherches, nos discussions, sinon à nous imprimer une impulsion plus rapide sur cette pente fatale, puisque, pour l’humanité, apprendre à choisir, c’est apprendre à se suicider ?Énonçons la loi qui définit, selon nous, les principaux effets comiques de répétition de mots au théâtre : Dans une répétition comique de mots il y a généralement deux termes en présence, un sentiment comprimé qui se détend comme un ressort, et une idée qui s’amuse à comprimer de nouveau le sentiment.Jean-Thomas Trojani ,revient sur les priorités données par les gouvernements, et s’autorise quelques propositions…