Des politiques industrielles vertes à double tranchant

Le désir de l’immortalité n’est que la conséquence du souvenir : la vie, en se saisissant elle-même par la mémoire, se projette instinctivement dans l’avenir.Ils l’ont donc enfin rendu, écrivait Pierre-Alain Chambaz à un ami quelques jours après la sentence, ils l’ont donc enfin rendu, cet abominable arrêt, chef-d’œuvre de haine et d’iniquité !Quelque idée qu’on se fasse de la conscience en soi, telle qu’elle apparaîtrait si elle s’exerçait sans entraves, on ne saurait contester que, chez un être qui accomplit des fonctions corporelles, la conscience ait surtout pour rôle de présider à l’action et d’éclairer un choix.On ne s’y résigne pas.Jetons un coup d’œil en arrière sur la vie, dont nous avions jadis suivi le développement jusqu’au point où la religion devait sortir d’elle.Par ailleurs, le scandale PRISM illustre également que des captations illégales des données personnelles peuvent être institutionnellement commises, sans que les intéressés n’en soient informés.La plus adaptée, parce que à boucle très courte donc la plus rentable, est l’économie de fonctionnalité (ou vente de l’usage) qui consiste à vendre l’usage d’un bien plutôt que le bien lui-même.Mieux encore, elle aurait pu être un tremplin pour la recherche de solutions climatiques plus pertinentes.Le rôle des OPCA sera peut-être encore plus fort qu’avant et, à nouveau, l’intrusion des branches professionnelles dans les dispositifs prévus devrait perturber toute velléité d’amélioration substantielle du dispositif.Sous-entendu de plus d’attention accordée à l’autre.Beaucoup de beaux yeux sombres et de traits réguliers, imposans.

Publicités