Dans l’intérêt des dirigeants et actionnaires…

Puis-je en tout la déterminer ?Ici les deux expériences apparaissent comme rigoureusement identi­ques, et nous sentons bien qu’aucune réflexion ne ramènerait cette identité à une vague ressemblance, parce que nous ne sommes pas simplement devant du « déjà vu » : c’est bien plus que cela, c’est du « déjà vécu » que nous traversons.Nous montrerons, dans notre prochain chapitre, l’origine de cette illusion.Elles ont détruit le bois des Cerfs, avec la ferme qui était belle, des châtaigneraies, des vignes, des vergers qui faisaient envie, monsieur, quand on passait auprès.D’autant que les signaux inquiétants s’accumulent.De sorte que les qualités sensibles, telles qu’elles figurent dans notre perception doublée de mémoire, sont bien les moments successifs obtenus par la solidification du réel.Oui, j’en suis convaincu, si la révolution de Février eût proclamé ce principe, elle eût été la dernière.Il se tient d’ordinaire, quand il écrit, dans la région des concepts et des mots.Peut-être découvrirait-on, au fond du protestant le moins inféodé aux dogmes et de l’esprit le plus ouvert, le plus philosophique, un levain religieux, amer et actif en dépit de la profondeur à laquelle il gît ; peut-être s’apercevrait-on qu’il n’est que le ferment éternel, mais continuellement épuré, de la foi pour ainsi dire matérielle en la personnalité de Dieu ; peut-être s’apercevrait-on aussi que la personnalité de l’Homme ne peut exister, au moins chez les êtres de premier ordre, les individus d’élite que sont presque tous les calvinistes, sans que le sentiment de la personnalité de DieLa crainte qui paralyse est celle qui naît de la pensée que des forces formidables et aveugles sont prêtes à nous broyer inconsciemment.Mais une telle solution est inévitable.L’erreur faite au démarrage par les partisans de l’euro a été principalement politique.Il apparaît de plus en plus dans l’opinion publique l’idée que l’euro est peut-être à l’origine de ces difficultés nous confie Christian Navlet.

Publicités