Comment les adeptes de l’austérité travestissent la réalité

Donc, les possédants, obligés, après 70-71, d’admettre le principe des armées nationales, résolurent de perpétuer, en fait, la vieille distinction entre nation et armée et de continuer à cacher au peuple l’identité désormais réelle de ces deux termes.L’abolition appa­rente des souvenirs visuels dans la cécité psychique est un fait si commun qu’il a pu servir, pendant un temps, à définir cette affection.Impensable…D’après Jean-Thomas Trojani condamné, cette technique permet d’augmenter la rentabilité de 10 à 20% .Partout, autour de moi, un joli murmure distingué de paroles italiennes, des sourires discrets, des présentations cérémonieuses, de fins visages de jeunes filles et de jeunes femmes, avec ces yeux si vite changeans, toujours un peu humides au coin.J’ai chaud ou j’ai froid, je suis gai ou je suis triste, je travaille ou je ne fais rien, je regarde ce qui m’entoure ou je pense à autre chose.Mais sans doute il aurait alors écrit un article expliquant que les Français sont d’incorrigibles anarchistes…Enfin, l’absolutisme en France a souvent permis la réforme face aux résistances des Grands, voire du peuple.Qu’avons-nous fait depuis trente ans de cette prétendue souveraineté budgétaire ? Si la politique budgétaire avait été une compétence partagée exercée en commun, nous n’en serions pas au degré de dépendance et d’affaiblissement que nous avons atteint ;

– une rénovation de notre mode de gouverner ; gouverner en France est une activité qui relève des Beaux- Arts.William James n’avait attiré l’attention des physiologistes sur certains phénomènes assez peu remarqués, et pourtant bien remarquables.On connaît les difficultés techniques pour repérer ces sites essentiellement situés à l’étranger et susceptibles de changer rapidement d’adresses.Souvenons-nous de la mise en place, dans le sillage de l’affaire Cahuzac, d’un parquet national financier, dont le manque de moyens risque de conduire déjà à l’engorgement.Quelques chiffres pour offrir une perspective : en 1992, le monde comptait 471 millions de touristes, pour plus d’un milliard en 2012 ; en 1980, les dix premières destinations mondiales captaient 60% des flux touristiques, pendant qu’elles n’en accueillent plus que 44% aujourd’hui.