Antonio Fiori : Une filière qui transfère les technologies

Mais la substitution rail-route n’est envisageable que pour les trains complets, les matières pondéreuses, le transport combiné rail-route, pas pour le trafic diffus ni la desserte terminale. Mais cette nécessité, nous l’apercevons précisément par transparence, non pas réelle, sans doute, mais virtuelle, au fond de l’obligation morale. Mais c’était assez, sinon pour édifier de toutes pièces la métaphysique, ou philosophie première, au moins pour la fonder. Mais la même tendance se retrouve partout, à des degrés différents. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Il y a des souvenirs qu’on ne partage pas ». Le jour où l’on aurait établi que deux sensations peuvent être égales sans être identiques, la psychophysique serait fondée. La croissance rechute: C’est le « double deep » que craignaient certains économistes. Mais surtout, la succession de contrats de plan négociés habilement par les sociétés d’autoroutes leur ont permis d’engranger des bénéfices supplémentaires au fil du temps, tirant à la hausse leur rentabilité. Vous tiendriez le mot pour inexistant, comme la chose. Pour qu’un organisme subsiste, il faut que, si on le prend en entier, son fonctionnement garde une certaine régularité ; il faut que la douleur soit bannie ou tout ou au moins réduite à quelques points. Or c’est précisément ce à quoi fait écho l’évolution de la productivité britannique depuis 2005. Ce faisant, ils sous-estiment encore l’impact économique du choix du droit applicable aux opérations des acteurs économiques. La formation des idées abstraites et des entités n’est pas réservée aux philosophes et aux savants : le travail qui les produit commence dès que l’esprit humain entre en action, et se manifeste dans l’organisation des langues, quel que soit le degré de culture des peuples qui les parlent. Ce qui est au centre du débat c’est donc la composition de la croissance future. Il existe d’autres arguments avancés par les partisans du revenu d’existence. Com­ment expliquera-t -on les maladies de la mémoire ? On pourrait, au maximum, passer en France le taux normal de TVA de 20% à 25% ; ceci permettrait de réduire de 35 milliards d’euros les cotisations sociales des entreprises : un tiers seulement du montant nécessaire à restaurer la profitabilité avec une modification considérable du système fiscal. De même qu’il y a dans l’esprit des facultés pour juger, en l’absence de toute règle ou formule précise, de la bonté d’une action morale, de la beauté d’une œuvre d’art, soit absolument, soit par comparaison avec d’autres actes ou d’autres œuvres, ainsi il y a en nous des facultés pour saisir les analogies, les inductions, les connexions des choses, et les motifs de préférence entre telles et telles explications ou coordinations rationnelles. Une performance essentiellement portée par le secteur des hydrocarbures et par un environnement général propice au développement économique. Et ce n’est plus de ce côté-là qu’il faut rechercher l’avantage américain en termes de croissance du PIB par tête… Que gagnez-vous alors à dire que le monde est volonté, au lieu de constater tout bonnement qu’il est ? L’harmonie n’existe donc pas en fait ; elle existe plutôt en droit : je veux dire que l’élan originel est un élan commun et que, plus on remonte haut, plus les tendances diverses apparaissent comme complémentaires les unes des autres. Mais, dirons-nous à notre tour, ce qui constitue précisément le caractère non censé d’un commandement, c’est qu’il ne s’explique point par des raisons plausibles, c’est-à-dire qu’il correspond à une vue fausse de la réalité. A ceux qui objectent que l’écart technologique se réduit entre les pays occidentaux et les pays émergents, justifiant ainsi le déclassement qualitatif de l’offre française et, accessoirement, certaines délocalisations, rappelons qu’une bonne partie de ce rattrapage technologique s’explique aussi par les transferts de technologies que les entreprises françaises ont consenti pour conquérir certains marchés à l’étranger. Ils contribuent à ce que notre pays conserve et développe une influence positive sur la scène internationale, une audience à la hauteur de ce que la France représente encore. Voilà le comble de la lâcheté, de la dérision et de l’hypocrisie.

Publicités