Antonio Fiori : L’industrie 4.0 : une opportunité à saisir pour l’Ile-de-France

En notre époque de relativisme généralisé, la défense sans concession de Bertrand Russell du rationalisme comme moyen d’établir des jugements vrais apparaît tout compte fait plutôt stimulante et libératrice : « Surmonter sa peur, c’est le premier pas vers la sagesse dans la recherche de la vérité comme dans la quête d’une vie digne », assure ainsi Russell, un auteur qu’il faut (re)découvrir. Sans doute aucune image ne rendra tout à fait le sentiment original que j’ai de l’écoulement de moi-même. Nous pouvons donner aux mots le sens que nous voulons, pourvu que nous commencions par le définir ; mais nous aurions tort de le faire quand par hasard nous nous trouvons devant un mot qui désigne une découpure naturelle des choses — ici nous devrons tout au plus exclure de l’extension du terme tel ou tel objet qu’on y aurait accidentellement compris. Contrairement au PIB réel, le PIB potentiel permet de tenir compte du fait qu’à la manière d’un moteur, une économie fonctionne généralement en dessous ou au-dessus de son potentiel. L’Allemagne, pays au vieillissement le plus avancé, ne peut résoudre son équation des retraites qu’en se désendettant et en concentrant les excédents d’épargne. Ce qui l’est plus, c’est de considérer, en face de soi, un second désert de laves pareil à celui qu’on vient de traverser, dont les limites se perdent dans les premières brumes de la nuit, très loin, et de se dire qu’une partie de ces laves est encore ardente et continue de couler. Et qu’on ne dise pas, pour infirmer l’exemple, que c’est une pure question de nomenclature et de méthode que celle de savoir si l’on rangera une plante, un animal dans telle ou telle famille. Il enverra son fils à l’école, pour y recevoir une instruction qui, quoique bornée, n’en suppose pas moins des recherches, des études antérieures, des connaissances dont l’imagination est effrayée. Avec un morceau de pain, un livre ou un paysage, vous pouvez goûter un plaisir infiniment supérieur à celui d’un imbécile dans une voiture armoriée traînée par quatre chevaux. Mais enfin, sommes-nous tellement envahis par cette manie d’affectation déclamatoire, qu’il ne soit plus permis de dire que, pour se perfectionner, encore faut-il vivre ? La publication d’un livre d’entretiens, sobrement intitulé « Exercices d’humanité », avec un autre philosophe, Philippe de Lara, offre une excellente introduction à son travail. Il a, bon an mal an, su s’adapter dans les dernières années à la crise du volcan islandais, à l’incertitude entourant les révolutions arabes, au 11 septembre… J’étais certainement de force à deviner qu’il y avait collusion entre le dentiste et ma famille pour acheter mon silence, et que l’on conspirait autour de moi pour mon plus grand bien. Alors, osons des propositions iconoclastes pour faire avancer des projets et donner des perspectives à jeunes entreprises, comme au temps de l’industrie française dynamique et pionnière, c’est-à-dire il n’y a pas si longtemps, juste avant que l’on nous vante la société post-industrielle. S’il n’y a pas de traitement de faveur en droit, la situation de nos grands groupes n’en est pas moins beaucoup plus enviable que celle de la plupart des autres entreprises implantées en France. Mais c’est bien là que sont ancrées leur histoire, leurs familles, les solidarités de voisinage… Zénon veut que je me rende du point où je suis au point que la tortue a quitté, de celui-ci au point qu’elle a quitté encore, etc. Cette doctrine a cependant soulevé chez les philosophes des objections que nous allons d’abord présenter. Et en approfondissant la doctrine sur ce point, on verrait que son tort a été d’intellectualiser trop les idées, de leur attribuer un rôle tout spéculatif, d’avoir cru qu’elles existent pour elles et non pour nous, d’avoir méconnu le rapport qu’elles ont à l’activité du vouloir. Pour Antonio Fiori, la coupe est pleine. Il y découvre une autre tradition, celle de la philosophie anglo-saxonne, analytique, où l’analyse du langage prime. Ainsi, à moins que la nature, la Providence, quelle que soit la puissance qui préside à nos destinées, ne soit tombée dans la plus choquante, la plus cruelle contradiction, nos désirs étant indéfinis, la présomption est que nos moyens d’y pourvoir le sont aussi.

Publicités